Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 19:30

185211_135722109851317_135049763251885_212598_498028_n.jpg

 

Avant je n'étais pas sportive. Au lycée je me suis embrouillée avec tous mes profs de sport, dont un en particulier qui m'a marqué.

J'ai essayé beaucoup de sport : la danse classique, la gym aux agrès, la natation, la gym style aérobic, pour finir par rien.

Courir j'ai jamais cru que c'était dans mes capacités. Au bout de 5 min j'étais rouge écarlate et je suffoquais.

Sauf qu'il y a 3 ans, quand je suis arrivée en Suisse, je voulais « changer de vie ». Devenir la fille sportive et musclée que les hommes aiment en théorie dans ma tête. Alors je me suis achetée ma première de basket pour courir.(note : il est très important d'avoir de bonnes chaussures, il faut se dire que l'argent qu'on met dedans, on ne le mettra pas dans chez le kiné ou l'ostéo plus tard).

Et je m'y suis mis.. J'ai vite compris mon calvaire. J'ai vite baissé les bras. Mais la vie d'étudiante, et mes troubles m'ont fait prendre quelques kilos. Alors j'ai fini par m'inscrire à la salle de sport de mon école. Et c'est comme ça que j'ai appris à courir, sur une machine. Au début j'ai fait 20 min puis 30 puis 35... jusqu'à 60min.

Après j'ai commencé à courir dehors, au début c'était dur, horrible. Je comprenais pas pourquoi sur la machine c'était plus facile.

Puis petit à petit à force de persévérance j'y suis arrivée.

L'été est arrivé, je suis rentrée en France, mes amis travaillaient ou étaient partis en vacances. Je n'avais rien à faire, alors pour m'occuper j'ai décidé de faire du sport. J'ai passé la moitié de mon été à nager, et l'autre à courir. En général je courais 1h 1h30 j'adorais ça. Ça me libérait l'esprit, c'était jouissif, et si je ne le faisais pas je stressais.

Puis l’année scolaire a repris, avec les cours et le reste, je ne pouvais plus courir tous les jours, mais je continuais de le faire une à deux fois par semaine. Puis sans savoir comment, plus je m'enfonçais dans la maladie, moins j'y allais, plus je m'enfermais chez moi.

 

Au début de l'année je me suis remotivée. J'avais même trouvé un copain de course. Un fou, il me faisait courir 2h avec des montés de dingues et des escaliers. Mais la course c'est surtout mental, alors je tenais. Puis du jour au lendemain j'ai plus eu de nouvelles de lui, il ne répond pas à mes appels. Rien.

 

Alors au fur et à mesure j'ai arrêté de courir, ou plutôt même toute activité sportive. Si ma copine S me traînait pas au disco fit tous les lundis je ferais plus rien.

 

Et puis il y a un ou deux jours j'ai lu des articles de blogueuse qui parlait de la course. Et ça , les 3 kilos que j'ai pris ( oui, j'ai fini par me peser), les révisions, les re-parlages avec M, le petit vélo qui tourne sans cesse dans ma tête, j'ai fine par enfiler mes basket.s Hier je suis partie 30 min et aujourd'hui 45. Et ça fait un bien fou.

 

Au début tu penses, tu ressasses tes problèmes, et étrangement tu vois tout différent. Tu vois clairement les erreurs que tu fais. Tu découvres le monde sous un autre jours. Tu retrouves le sourire. Et tu arrêtes de penser, c'est comme si on avait mis ton cerveau sur off. Et là c'est le bonheur, l'euphorie.

 

Alors un conseil, ne vous arrêtez pas à votre première expérience. Continuer, persévérer, tout en y allant doucement, et surtout écouter votre corps, rien ne sert de se forcer. Mais allez y, vous allez adorer après croyez moi.

Partager cet article

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Sports
commenter cet article

commentaires

Une fille comme les autres 07/01/2012 13:28

Moi la course, je peux pas, tout simplement.
J'ai essayé, deux jours. Mais je me prends les pieds dans mes propres jambes (surtout, me demande pas comment je fais!), je me casse la gueule au moins une fois par course (et pourtant je courais
que dix minutes!) et je finis en apnée, rouge comme une tomate. Du coup, j'ai abandonné.
Je préfère largement l'équitation ou la natation!

cocotte-en-papier 08/01/2012 09:41



Peut etre par ce que ton jogging est trop large en bas?


Non c'est bizare quand meme...!!


La natation j'adore aussi, et l'équitation j'ai toujours rever d'en faire mais dès que je m'approche d'un cheval j'ai peur.


 



Tara 06/01/2012 20:54

J'ai jamais aimé le jogging perso, je préfère la randonnée, plus en accord avec moi même :)

cocotte-en-papier 07/01/2012 10:24



C'est vrai que la randonnée c'est super sympa aussi. T'as plus le temps de profiter de paysage.


Il faut faire se qu'on aime dans tout les cas.



fulmina 06/01/2012 19:56

Bon ben toi t'as lu un article qui t'as donné l'envie de t'y remettre, moi je lis le tiens qui me donne l'envie de m'y remettre, merci ^^
Tout comme toi, j'ai jamais été une grande sportive, au collègue, au lycée, les putains de tours de terrain de foot, j'y arrivais vraiment pas.
Quand l'Autre Connard m'a largué et que les beaux jours arrivaient, je me suis mise au vélo, 1h tous les soirs, et beaucoup plus le week end quand j'avais le temps. Ca me fesait un bien fou, et en
même temps, je me balladais et j'ai découvert la ville dans laquelle je venais d'arriver.
Mais le vélo, ça devenait trop "facile", je transpirais pas assez, j'avais besoin de beaucoup plus! Alors un soir, je suis parti pour un footing, pour voir ce que ça donnerait. Une demie heure, je
me suis étonnée moi-même d'avoir tenue aussi longtemps, et j'étais fière!
Plus les jours avançaient, plus j'amélirais mon temps. Le truc c'est que le running était devenu une vraie drogue. A 16h au boulot, j'avais juste envie de me casser pour aller courrir, me vider la
tête, le stress, j'adorais ça. Quelque soit le temps, j'y allais. Il pleuvait, il fesait nuit, c'était pas grave, je courrais.
Puis de fil en aiguille j'ai arrêté je sais plus pourquoi.
Mais en lisant ton article, je repense au bien être que ça me procurait, aussi bien physiquement, que mentalement... En écrivant tout ça, je me demande pourquoi j'ai arrêté.

Bref, désolée d'avoir payé ma vie, mais merci de m'avoir remis les idées en place!

Quand je te dis que tes articles sont top !

cocotte-en-papier 08/01/2012 09:39



Moi c'était pareil que toi, et meme si la je m'y suis remis, je sens que je ne retrouvais les sensations et la motivation du début! Enfin surtout l'envie! Mais pour le momebt j'essay de rester
motiver.


 



Lecture du moment

9782070437825.jpg

Défi personnel:

- Une tablette de chocolat = une semaine.

 

-Rester possitive.

 

-Passer plus de temps avec mes "amis", pour m'intégrer. Check

 

-Apprendre la patience. Rome ne sait pas constuit en un jour.

 

-Essayer d'etre moins sensible.

Pour me suivre

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez magali785 sur Hellocoton