Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 01:36

large18

source

Dis-moi, toi tu sais combien de temps on met pour passer à autre chose ?

Il s’agit toujours du même, l’éternel kéké.

Un an de relation qui n’en n’était une, un an de souffrance de prise de tête, mais aussi de bonheur, de fou rire et de découverte. Je ne regrette rien. Il m’a apporté beaucoup surtout sur la fin. Il était la pendant cette période difficile, il m’a soutenu et aidé du mieux qu’il pouvait.

L’été est arrivé 3 bisous en bas de mon immeuble « Tu sais K, c’est peut-être la dernière fois que tu me vois ». Il me rassure me dit que non. Il m’embrasse et il part c’était fini.

Pendant l’été, un mail magique de sa part : « merci de m’avoir supporté pendant cette année, le jeu en valait la chandelle, en tout cas pour moi », « Tu verras on se rêvera ici ou ailleurs et ça sera super. »

Un été à trimer en stage, à attendre, à essayer de voir d’autres garçons, mais non rien n’y fait, ils ne sont pas lui.

Le retour ici, la rentrée, l’horreur des cours recommence. Pas de nouvelles. Il a un bien précieux à moi pour une ingénieure, je l’appelle pour le récupérer. On se voit, je dine chez lui avec ses colocs, on se pose dans sa chambre, tout est comme avant mais pas de geste tendre, rien. J’attends

« Bon, je vais rentrer dormir il est tard »,

« Oui, moi aussi je vais aller me mettre au lit », Avant il répondait « Tu ne veux pas rester dormir ».

Il me raccompagne, un bisou sur la joue, la porte qui claque. Je suis dehors je marche dans le froid jusqu’à chez moi, j’ai son pull sur le dos, ça sent son odeur, le monde s’écroule. C’est fini, je le sais. Au fond je le sens depuis longtemps. Il faut que je sache, je le provoque, j’envoie un message « j’ai envie de te voir comme l’année passée ». Pas de réponse, comme à son habitude.

On se recroise, il agit comme si de rien était. Je deviens folle. Je le provoque.

On se voit 15 minutes en bas de son immeuble :

« Regarde-moi dans les yeux et dis-moi que tu veux plus me voir. Prends tes responsabilités pour une fois » -digne des feux de l’amour-

« Ce n’est pas contre toi, je veux pas te faire de mal. C’est une nouvelle année qui commence, je veux laisser les choses couler. On aurait pu se revoir ponctuellement, laisser les choses venir. Je n’avais pas envie que tu provoques cette conversation. Tu sais bien que j’aime pas les engagements, ni les conversations téléphonique »

Un non pas clair, un non qui laisse espérer. Il me garde sous le coude « au cas où », et moi je suis incapable de partir car c’est trop tard je suis tombée amoureuse, personne d’autre ne trouve grâce à mes yeux.

On se revoit une fois en ami, à ma demande. Il est là pour moi, écoute mes doutes face à mes études, me conseil. Il m’apaise.

Je ne l’ai jamais autant croisé, à croire que le destin est contre moi.

Ce soir un peu grisée par l’alcool je passe en bas de chez lui, de la lumière dans sa chambre alors que je sais que ses colocs sont à un concert. J’en deviens incapable de savoir si je suis soulagée ou si je suis angoissée à l’idée qu’il soit avec une autre. Je me sens devenir folle.

J’ai beau me répéter : « Arrête, il t’aime pas, il t’aimera jamais, tu ne peux pas le forcer. Il ne t’a jamais rien promis. Vous êtes trop différents, tu souffrirais. Vous n’avez pas les mêmes attentes. C’est une relation sans avenir ». J’ai beau me le crier, me l’hurler, j’ai toujours ses papillons quand je le croise, ses angoisses, se vide, et l’impression d’une vie en attente.

Alors dis-moi, c’est quand que ça va passer ? C’est quand qu’on oubli et qu’on se sent mieux ?

Partager cet article

Repost 0
Published by cocotte-en-papier
commenter cet article

commentaires

Elo 10/10/2013 14:17

Oui je te comprends... Je bosse avec mon ex donc je suis dans le même cas de figure je le vois très très souvent (enfin là depuis que je suis en arrêt non mais avant quoi...) et moi je suis
clairement aigrie et j'ai pas envie qu'il soit heureux !! LOL ! (bah quoi ^^ )

Elo 10/10/2013 12:12

Je sais pas quand on oublie... Je pense pas qu'on oublie mais je pense que doucement, tu vas arriver à accepter et ça deviendra un souvenir non douleureux... Après 2 ans, recroiser mon ex me fait
toujours le même effet. MAIS peu importe les effets je me rappelle que un mec qui te fait autant pleurer n'est pas un mec pour toi (pour moi). Maintenant je sais faire la différence entre être
amoureuse et être heureuse. Les deux ne sont pas dissociables, pourtant là c'est le cas... Tu es amoureuse mais pas heureuse. Partant de là... Le temps, la vie mettra sur ta route quelqu'un qui lui
arrivera à te combler pleinement... Quand ? Je me le demande moi aussi. Mais j'y crois :) ! Toi aussi crois y ! Bisous ma belle

cocotte-en-papier 10/10/2013 14:02



Oui tu as raison, une relation ou on est pas heureuse ne sert pas à grand chose.


Il faut laisser le temps faire. Mais le croiser tout les jours, passer devant chez lui tout les jours.. C'est difficile. Surtout que je n'arrive pas à comprendre pourquoi il a voulu arreté. 


J'espère qu'un jour y aura quelqu'un de bien. Mais bon, disons que je deviens aigri.


Enfin demain j'ai 22ans. J'ai toute la vie devant moi encore!



Lecture du moment

9782070437825.jpg

Défi personnel:

- Une tablette de chocolat = une semaine.

 

-Rester possitive.

 

-Passer plus de temps avec mes "amis", pour m'intégrer. Check

 

-Apprendre la patience. Rome ne sait pas constuit en un jour.

 

-Essayer d'etre moins sensible.

Pour me suivre

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez magali785 sur Hellocoton