Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 10:00

 

On allait y venir . C'était sur, car c'est ça qui me fait rester au fond de lit, qui m’empêche de sortir, qui m’empêche de faire des choses. Non bien-sur concrètement rien ne m’empêche de faire quoi que ce soit, c'est juste que j'arrive plus. Je deviens terrorisé à l'idée de tout, angoissé de tout et de rien.

Alors voilà je vous le dis, j'ai des troubles du comportement alimentaire compulsif. Qu'est ce que ça veut dire concrètement ? Je précise car quand j'ai dit à M, il m'a dit qu'il ne savait pas ce que c'était. Ça veut dire que je suis boulimique. Je suis de celles qui se font vomir. Oui je connais tout les risques, mais malheureusement ça ne m’arrête pas.

 

Le pourquoi du comment ? Les psys vous diront «  un manque affectif dans l'enfance » . Effectivement j'ai grandi entre une mère absence et un père colériquement violent. Mais j'ai quand même malgré tout eu une enfance heureuse et confortable. Je n'ai manqué matériellement de rien.

Moi qu'est ce que je vous répondrais ? Je ne sais pas, tout à commencer quand il y a 5 ans j'ai voulu faire un régime. Je devais trop me priver. Et sans savoir comment j'ai commencé à me retrouver sur le sol de ma cuisine, à engloutir tout ce que je pouvais. Après je culpabilisais comme une malade, je me privais beaucoup pour commencer. Et puis un beau jour j'ai trouvé comment vomir. Là ce fut le début de la fin.

 

Sans savoir pourquoi j'ai commencé à avoir besoin de manger. Je séchais les cours pour rentrer chez moi et dévalisais tout ce qu'il y avait. Après je vais aux toilettes. Je passe un temps fou à « m'astiquer » pour pouvoir sortir cette foutue nourriture. Et quand mes parents me demandaient qui avait mangé ceux-ci ou ceux-la, je me sentais minable.

 

Je suis obsédé par la bouf, par mon poids que je trouve toujours trop haut. Je me trouve toujours trop grosse. Je dois être incollable sur tout les sujets nutritionnels, et régimes. Je rêve la nuit de gâteaux, quand je fais l'amour et que je ferme les yeux je vois du chocolat, des pâtes..

 

Comment ses crises arrivent ? Je ne sais pas, tout dépend. En général j'ai un trop-plein d'émotions, bonne ou mauvaise, j'ai besoin de manger pour aller mieux, pour me calmer, pour m'apaiser.

 

Mais là depuis quelque temps, plus rien ne va. Je n'arrive plus à faire face, M m’anéantit (je vous raconterai plus tard). Je n'arrive plus à aller en cours par ce que j'ai trop envie de faire une crise. J'arrive plus à sortir dîner avec des amis, car quand je rentre chez moi il faut que je mange.

Parfois je me retrouve sur un banc de ma fac, à me demander ce que je fais, si je rentre chez moi ou si je vais travailler ou autres choses. Comme je n'arrive pas à me décider je reste là, assise.

 

Je suis devenu angoissé à l'idée d'aller faire mes courses, à sortir de chez moi, et en même temps de me retrouver seule. J'en suis arrivé au point ou quand j’achète des pâtes, j’achète celles qui seront le plus facile à vomir.

 

Je me sens comme paralysée, par ce mal qui me ronge petit à petit. J'en suis à ma deuxième années de psychanalyse et toujours rien, rien et j'en suis fatigué, je me dis que ça ne marche pas, que je perds mon temps et mon argent. Mais si je ne fais pas ça, je ne fais rien.

Mais la situation n'est plus supportable. Je suis fatiguée de luter contre moi-même.

Mais je ne suis pas sur de vouloir vraiment arrêter pour les bonnes raisons, car au fond je me dis que si j’arrête les crises j'aurais un poids stable et j’arrêterais de faire le yoyo. Au fond je ne sais plus vivre sans.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Amandine 26/03/2012 16:20

ces maux je ne peux pas dire que je les connais mais tes mots je les ai tellement lu par une des mes meilleures amies qui se bat (ou se battait) entre la boulimie, l'anorexie....
Dure comme maladies!!!!
je te souhaite tout le courage qu'il te faut pour te sortir de là!!!!!!bisous d'amitié! Amandine

cocotte-en-papier 27/03/2012 23:44



Lire tes commentaires me font toujours du bien! Surtout que je sais pas, j'ai l'impression que des filles ou des gens trouvent que je passe mon temps à me plaindre de ça et que je fais rien pour
bouger les choses. ça me dégoute un peu. Car oui c'est sur ce blog j'en parle beaucoup, mais par ce que ça m'aide à évacuer. Dans la vie réel c'est pas le cas. Alors je sais pas, du coup je sens
auto-censurer ou juger j'aime pas ça.


ça me dégoute un peu.



zoe 21/11/2011 08:45

toute cette souffrance,ça ma fait mal aucoeur.

Lily 18/11/2011 20:12

tu fais du sport ? je demande, parce que moi ça m'a beaucoup aidé à gérer mes angoisses, et que ça pourrait sûrement te faire accepter et aimer ton corps.

cocotte-en-papier 20/11/2011 20:43



Oui j'en fais. Mais en fait c'est un peu comme tout, dans ma vie c'est un peu tout au rien, y a des périodes ou je suis limite accro au sport j'en fais tout le temps, et puis d'autres ou je ne
fais plus rien.


La je ne fais plus que 1h30 de cours de gym en salle, alors qu'avant je courrais, je nageais..


Mais le plus gros souci, c'est que j'associe toujours le sport à une perte de poids. 



Lovely 18/11/2011 11:26

Ahh les TCA, entre boulimie, anoréxie et hyperphagie... Pour ma part, j'ai mes périodes hyperphagiques. J'ai porté un anneau pendant 9 années de ma vie, j'ai perdu 44 kilos... et les ai
pratiquement tous repris !! j'ai fait enlevé l'anneau et pourtant, ma faiblesse est toujours la même, manger en grosse quantité. J'aime manger, mais je n'aime pas vomir. Je n'ai pas honte de ce que
je suis. Une grosse gourmande. j'aime le plaisir oral, enfiler des trucs dans ma bouche (oui, ça aussi coquiine ^^) Mais depuis quelques années, j'essaie de faire la paix avec moi même, parce que
je ne suis pas parfaite, que je ne le serais jamais. Qu'il faut accepter ses défauts, et que parfois, cela peut même devenir des qualités ;D Arrêtes de lutter contre toi, laisses toi aller, accepte
de ne pas être celle que tout le monde voudrait que tu sois, sois TOI ^^ Bisous, S.

cocotte-en-papier 20/11/2011 20:40



Merci pour ton message. Je sais que je devrais essayer de lacher prise, de m'accepeter tel que je suis avec ma faiblesse, et mes défaults. Mais j'arrive pas à lacher ça, car si j'ai l'impression
que le "vrai" moi est trop faible, avec trop de défaults et qu'il ne va pas plaire aux gens..


J'ai encore un bout de chemin à faire. 



Lecture du moment

9782070437825.jpg

Défi personnel:

- Une tablette de chocolat = une semaine.

 

-Rester possitive.

 

-Passer plus de temps avec mes "amis", pour m'intégrer. Check

 

-Apprendre la patience. Rome ne sait pas constuit en un jour.

 

-Essayer d'etre moins sensible.

Pour me suivre

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez magali785 sur Hellocoton