Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2013 3 15 /05 /mai /2013 08:36

large3.jpg

source

 

A c’était mon amour du lycée. C’était l’ami d’un de mes ex, dès que je l’ai vu, j’ai su que je le voulais, j’en étais raide dingue. J’ai tout donnée pour être avec lui, pour que ça dure un mois et qu’il me largue par texto le jour de noël avant mon départ en Inde. Mais l’année d’après on a retenté l’expérience, là encore ça marchait pas. Il me détruisait, on s’engueulait tout le temps, je perdais confiance en moi. C’était mon kéké de l’époque. Ça a commencé à se passer bien quand on a su que je partais en Suisse, quand on a su que ça finirait, qu’il ne fallait plus rien attendre de l’autre mais juste profiter car la fin était proche.

Mais on a a toujours gardé contact, parfois on allait boire des verres pour se raconter nos vies. C’est donc ce qu’il s’est passé jeudi passée.

Le jeudi, on se retrouve un st Michel, on va se poser un peu dans le parc derrière on papote, on se balade, on se laisse entrainer par la ville qu’on a déjà tant parcouru ensemble. Sans savoir comment le sujet de sa copine arrive (oui c’est le gros hic de l’histoire).

Il m’explique que cette fille quand il l'a rencontré il s'est dit " ouais sans plus" puis elle ne l'a pas lâché et il a fini par se dire qu'elle était vraiment bien comme fille. Il a fini par se mettre avec. Mais elle est épileptique pendant presque 2 ans il l'a aidé et soutenu comme il a pu. Sauf que lui ça lui pesait énormément, c’était dur a voir, surtout qu'A est une personne qui déprime vite (un ancien gros fumeur qui se retient). Donc il ne se sentait pas la quitter dans ces moments-là. Puis elle a du se faire opérer, la pareil il ne pouvait pas la quitter, après c'est le rétablissement idem. Puis maintenant elle est partie depuis 4 mois en Allemagne. Et ils ne se sont pas vus entre-temps. Mais la distance l’empêche de la quitter. Bref il se sent piégé.

Puis on finit par se poser dans un café, et commencer à parler des amitiés hommes femmes, pour lui ça n’existe pas, il y a toujours une arrière-pensée refoulée. Moi je démens. Et il me fait "Non mais regarde nous, à chaque fois que je te vois y a anguille sous roche" Je lui réponds que c'est peut être aussi par ce qu'on est sorti ensemble. Et là il me fait quoi "ouais on est sorti ensemble 1 moi quoi" je tire la gueule puis y rajoute "ouais ok il s'est passé d'autre trucs après"

Après on repart se balader, puis je sens qu'à chaque fois qu'il faut passer par un petit endroit ou qu’il y a du monde il met son bras autour de mes épaules et puis il s'attarde. Pleins de petites choses comme ça.

Puis on se pose au bord de la seine, et là il me demande les crises et tout comment ça va. Je lui dis toujours pareil. Et il me fait une déclaration comme quoi je suis trop belle encore plus maintenant qu'avant, que je suis magnifique.
Au fond de moi je dansais de joie "YOUUUUUUU ça fait 4 ANS que j'attends qui me dise ça! Victoire!"

On va voir le travail du père de l’ex homme de ma vie (L) à Paris. Et là c'était magique. On est dans une cours intérieure dans Paris, tous les deux. Faut chercher le point de vu pour voir l’œuvre, on tourne et tout. Il finit par le trouver, il me dit "tiens met toi là" et me prends dans ses bras pour me montrer. On est resté bien 5 min comme ça. J'avais son souffle dans le creux de la nuque, des étoiles dans les yeux et le cœur qui battait à cent à l’heure.

Puis je rentre chez moi. Chacun est sur un quai de métro l'un en face de l'autre. Et quand le sien arrive il m'envoie "bisous " je lui réponds " c’était vraiment cool" Lui:" ça fait bizarre de te revoir mais trop plaisir " je lui réponds "pourquoi bizarre? Bah t'as encore jusqu’à dimanche donc à toi de voir" (j'ai senti que y avait anguille sous roche!)

On décide de se revoir le samedi.

Le samedi je le retrouve à Nation, on prend un verre, on se balade, on discute. Sur un coup de tête on va au ciné. Puis on marche de bastille pour aller a châtelet prendre un verre, on est sur les quais de seine il fait froid, il m'entoure de son bras, pendant un moment, assez souvent. On se pose a une terrasse on est proche. Puis y a un écran avec un match de rugby la bière et le repas sauté aidant je lui sors "tu sais que la première fois qu'on s’est embrassé c'était à un match de rugby" peu de temps après il me dit qu'il a envie de m'embrasser. Je lui réponds que c'est à lui de voir (sous-entendu: moi je ne suis pas en couple). Puis il m'embrasse.

Il me dit qu'il avait oublié comment était mes lèvres et tout. Bref on se quitte plus. On se tient tout le temps la main dans la rue, on reste collé. Chose qu’on n’a JAMAIS faite en couple.
Bref le rêve! Il me dit qu’il ne veut pas que je parte. Je n’ai pas envie de retourner dans un bar, lui non plus.
Mais on ne peut pas aller chez lui à cause de sa mère. (Et oui on a que 21 ans) (Comprendre : Ça le fait pas de ramener une fille alors qu'il a une copine.)
Là il me propose l’hôtel. J'accepte.

Et là c’était magique aussi. Il n’y avait pas la gêne d’une première fois, une légère connaissance de l’autre et chacun avait fait ses expériences de son côté. Il ne cessait pas de me répéter que j’étais trop belle qu’il voudrait que je me voie avec ses yeux.

Le lendemain matin arrive trop vite. On se lève, et nous partons prendre un petit déjeuner sur une terrasse au soleil à St Michel, là aussi on est inséparable.

Puis le rêve s’arrête. J'ai dû prendre mon RER.

 Il est venu avec moi sur le quai. On s'est embrassé tout le long avant qu'il parte puis il a attendu que le train parte en me faisant des coucous et des sourires, comme un vieux couple.

Puis après il y a eu quelques échanges de sms, et de mail. Hier je lui ai proposé de profiter de ce weekend de 3 jours pour venir à Lausanne, mais pas encore de réponse. J’ai peur d’être encore une fois aller trop vite.

Mais j’ai vécu un rêve le temps d’un weekend. C'est ce dont j'ai toujours rêvé avec lui.

En rentrant j’ai un eu message de kéké, j’ai profité d’être bien pour lui dire que soit ça changeait soit ça s’arrêtait mais je vous raconte la suite au prochain épisode.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Les autres & moi
commenter cet article

commentaires

Camille G 15/05/2013 17:11

méfiance !

cocotte-en-papier 04/07/2013 12:16



Je viens de voir ton commentaire seulement maintenant. ça commence a devenir lassant de devoir toujours se mefier.. Je le revois vendredi, on verra bien. De toute façon ma vie est en Suisse,
c'est une parenthése parisienne on va dire.



Lecture du moment

9782070437825.jpg

Défi personnel:

- Une tablette de chocolat = une semaine.

 

-Rester possitive.

 

-Passer plus de temps avec mes "amis", pour m'intégrer. Check

 

-Apprendre la patience. Rome ne sait pas constuit en un jour.

 

-Essayer d'etre moins sensible.

Pour me suivre

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez magali785 sur Hellocoton