Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 12:00

 resolutions

      Crédit photo -encore désolé de l'oubli- 

 

 

Pour moi l'année 2011 est passée comme un train. Mais comme un train long, non pas comme un TGV, un train qui s’arrête à toutes les gares et y reste longtemps. Il y reste pour faire ancrer profondément la douleur et la joie.

Et pour 2012 le train va juste continuer sa route.

 

Rien n'a changé entre 2010 et 2011, si ce n'est que le train a été encore plus long, alors pourquoi ça changerait en 2012 ? Pourquoi le fait de changer d'année et de décider que ce jour là on va prendre des bonnes résolutions qui vont changer nos vies ? Et qu'on ne tiendra pas de toute façon. C'est du bullshit pour moi, on peut tout aussi bien le faire n'importe quand.

 

Mais malgré tout à cette période de l'année tu te poses quand même les questions sur l'année précédente et comment tu peux améliorer la suivante.

Pour moi, aucune bonne résolution me vient à l'esprit.

 

Je suis toujours dans le même appart, je fais toujours des études qui me plaisent moyen, j'ai toujours le même copain, j'ai un peu changé de groupe d'amis mais tout est pour le mieux, je suis toujours empêtrée dans mes problèmes alimentaires.

Et je ne vois pas de changement pour l'année 2012, ça va continuer comme ça.

 

Alors la seule bonne résolution que je peux faire, c'est de continuer à avancer lentement mais sûrement.

 

Bonne année à toute et à tous.  

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 19:40

orientation.jpg

 

Voilà, c'est ça ma vie future. J'aurais le choix entre travailler dans un bureau d'ingénieur, travailler pour un bureau d'expertise ou dans une entreprise de construction

Pour clore le semestre notre prof nous a montré une slide qui résumait notre travail de plus tard, et ce qu'on y ferait.

Tout le monde était passionné, se disaient «  Moi je voudrais faire des ouvrages d'art » (comprendre ponts.. ou d'autres des structures hydrauliques...

[Au fait pour celles qui n'auraient pas suivi, je fais des études d'ingénieur civil (dit aussi génie civil), en gros c'est le btp, c'est les gros ouvrages.]

Moi j'avais des picotements dans le ventre. J'ai choisi génie civil surtout pour le coté international, aller sur des chantiers partout dans le monde. J'étais en mode : pas d'attache, c'est pas l'amour qui m’arrêtera.

Sauf que maintenant je me suis encanaillée, je n'ai même plus envie de partir en erasmus par peur de me réintégrer, re- tout faire. J'ai mon L, je suis bien avec.

Alors maintenant partir au bout du monde, à batailler avec des hommes macho, à affronter des ouvriers avec des posters de cul dans leurs vestiaires, et à me faire respecter, ça me tente plus.

J'ai toujours voulu partir quand ça allait mal, en pensant que l'herbe est toujours plus verte ailleurs. Mais non c'est faux, totalement faux. Nos problèmes ont les trimbales avec nous, t'as beau aller t'enfermer en Alaska tu sera toujours la même.

 

Et puis ça me fait pas rêver, les bâtiments, ça m’émoustille pas.

Comme le disait Marion dans son blog, il y a quelque temps, on nous demande trop tôt de choisir ce qu'on veut faire de notre vie. On a trop de choix. Avant on travaillait pour gagner son argent et nourrir sa famille, maintenant non on veut être bien dans notre job, ça doit être un plaisir. Sauf que dans l'époque actuel tu peux faire tout et rien. Et entre tes 18 et tes 20 ans tu changes beaucoup. Alors entre tes 20 et plus j'imagine pas.

 

Après ce cours on est allé manger un burger dans un petit fast-food bio, (tu vois toujours équilibrer mon alimentation!) et c'est tenue par des jeunes, ils ont la pèche. C'est un jeune et son frère qui en sont à l’origine . Et moi ça me fait kiffer. Comme je vous l'ai déjà dit, je suis passionnée de cuisine. L'année dernière j'ai même eu des doutes sur le fait de continuer mon école où changer de formation, mais j'aurais perdu 2 ans et surtout coûter cher à mes patents. Et puis surtout je me demande si c'est pas un moyen de compenser, de gérer mes troubles alimentaires. Maintenant j'ai un peu arrêté de cuisiner, trop dur, trop difficile pour moi de cuisiner car je sais que je vais manger après.

Enfin bref tout ça pour dire que ça fait un petit moment que j'ai envie de monter un restaurant, mon truc à moi.

Mais j'ai pas l'idée géniale et originale qui marcherait, j'ai pas les fonds. Et puis soyons honnête j'ai surtout peur que ça ne marche pas.

Et puis de toute façon j'ai pas de notions d'économie (mais construire le bâtiment ça je saurais)

Donc je vais finir mes études. J'aurais fini mon bachelor (licence) dans 1 ans, puis mon master dans 3. Je rentrerais dans une boite, en France ou en Suisse. J’évoluerais dedans, et j'y resterais par peur de partir.

 

Tout comme mon père qui a 50 ans se fait chier comme un rat mort dans sa boite, mais ne trouve pas mieux ailleurs. Il a surtout peur. Et lui aussi aurait rêvé de monter sa boite, mais il avait trop peur.

 

Et puis quand on monte sa boite. La vie devient notre entreprise.

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 09:01

 

orgasme_feminin.jpg

 

 

Hier soir en me baladant sur Hellocoton je suis tombée sur cette article (link) , et là j'ai eu une révélation : j'ai jamais eu d'orgasme. Enfin c'est pas une révélation, je le savais déjà mais là ça m'a vraiment frapper de plein fouet.


Vous allez me dire du haut de mes vingt ans j'ai encore le temps que ça vienne. Ouais..

 

Mais avant j'étais plus dévergondée pour ne pas dire d'autres mots dégradant, je buvais beaucoup, je fumais beaucoup, je mentais beaucoup à mes parents, je sortais avec beaucoup de garçons, couchais facilement avec eux. Bref j'avais besoin de reconnaissance et je pensais que le nombre de mes conquêtes le compenserait (tu parles tu passes surtout pour une salope oui). Mais avec aucun de ses garçons j'ai eu un orgasme. Pourtant il y en a que j'ai aimé, et avec L ça va faire 2 ans qu'on est ensemble.

 

 

Mais non, rien, nada ! Je pense que je dois avoir du mal à lâcher le contrôle et à me détendre totalement. Car je peux surtout pas m’empêcher de penser à autres choses pendant : à ce que je vais faire après, à mes cours, à la bouffe, à un tel qui m'a dit ça.. Alors j’essaie de me dire « aller concentre-toi, tu fais l'amour là ». Et dès que je commence à ressentir un tout petit de plaisir je me dis toute suite « ah oui ça va venir, ça doit être ça l'orgasme » et là bim badaboum le petit vélo dans ma tête est reparti.

 

 

Et surtout quand je fais l'amour je n'aime pas quand ça dure longtemps au bout de cinq minutes je m’ennuie (ah bah oui j'ai plus grand-chose à penser).

 

Alors non c'est sur que je ne suis pas un bon coup.

 

L'année passée même A (mon amour du lycée, je vous en avais déjà parlé (L'Inde) m'avait fait la réflexion que là où il avait eu surtout du mal avec moi, c'était que j'aimais pas faire l'amour et que pour lui c'était super important le sexe dans une relation (ça m'aurait étonné tient! ) . Sauf qu'au moment ou notre relation s'était finie, c'était l'été avant de déménager en Suisse, j'avais une mycose, il y avait un autre homme dans ma vie (bah oui dévergondée je vous ai dit ! J'arrivais pas à choisir et comme je savais que j'allais partir j'ai arrêté de me prendre la tête) , alors oui faire l'amour tous les soirs avec une mycose c'était fatiguant et pas des plus agréables. Ce qui l'a surtout vexé c'est qu'à chaque fois qu'il me demandait « t'as joui » ma réponse était toujours «  Non ».

 

 

Alors au fond il ne doit pas avoir tord.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 16:30

174882_158450257552677_4181957_n.jpg

 

 

Non c'est à se demander ce qu'il passe aujourd'hui.


Réveil à 8h, je me force à me lever car mon corps veut encore dormir, mais le travail m'attend. Une fois levée je me rends compte que mon mal de tête, que je traîne depuis 2jours n'est toujours pas partie. Je peste et je vais prendre un doliprane. D'après ma mère j'aurais mal à la tête à cause de dame nature.


Mais déjà étant petite, j'avais ses maux de tête. C'est seulement sur le haut du coté gauche de la tête, et quand je marche ou que je fais un effort la douleur fait comme un réveil qui ferait « ding ding ding », où le ding est un pic de douleur, et comme lorsqu'on éteint pas le réveil le « ding ding » s’accélère et bah la douleur elle fait pareille ! Je suis alors obligée de m’arrêter de marcher et parfois des taches noires se mettent au niveau de mon œil gauche.


Et franchement c'est fatiguant tout ça.

 

 

Donc après mon réveil, je me décide enfin à ouvrir la lettre de la banque que j'ai reçue il y a quelques jours. C'est le code de la carte de crédit que j'ai commandé depuis au moins 3 semaines. La carte doit arriver après. Je l'attends avec impatience cette carte car j'en ai besoin pour commander des billets d'avion pour aller à Prague pour les offrir à L à son anniversaire, le 23 décembre. Donc le temps presse.


Je vais alors voir dans ma boite aux lettres si j'ai reçu la carte: Rien . Je remonte dans mon appartement je suis le mode d'emploi pour découvrir mon nouveau code de carte, et là impossible de décoller le machin.. Pourtant j'ai bien suivi les instructions à la lettre mais non ça ne m'arrache pas. Au bout d'un moment je laisse tomber et je me demande comment ils ont inventé ce système débile !

 

 

Là j 'ouvre enfin mes volets et je me rends compte qu'il pleut comme vache pisse alors que je devais aller récupérer mon vélo chez L. Bon tant pis je me mets au travail.

 

 

Je fais de la chimie : les piles, les acides bases, RedOx, l'enthalpie, les solutions tampon... et j'en passe. Ok j'aime bien la chimie c'est marrant et tout. Sauf que j'ai un examen mercredi et que je me rends compte que la quantité de travail et monstrueuse et avec ce mal de tête qui passe pas, les connexions ont du mal à se faire. Et pourquoi en génie civil on fait de la chimie ?! Plus tard sur un chantier je vais me dire « ah bien le cuivre il a réagi avec le zinc  à un ph de tant? » ?!

Bref, je me sens submergée par cette quantité de travail, mais je le fais.

 

 

A 11h48 précisément j'appelle l'administration du canton pour le dire que je n'ai toujours pas reçu ma carte européenne d'assurance maladie, que ça prend plus de temps que prévu et que je souhaiterais qu'il me rallonge le délai. Là j'entends «  Bonjour, nous répondons à vos appels du lundi au jeudi de 9h à 11h45 » OK ! Pourquoi jusqu'à midi pour faire plus simple ?! L'administration suisse je la trouve pire que la Française, ce n'est jamais ouvert et on paye tout le temps.

 

 

Après je décide d'aller au supermarché pour m'acheter quelques trucs à manger (pâtes pesto parmesan, équilibré équilibré). Je passe alors à la caisse et là je sais pas pourquoi mais le client devant moi pinaille sur plein de trucs, dont un produit afficher à 3,80 en rayon et qui passe à 4fr quand on le scanne, toute cette histoire ça met 15 min à se régler. Je n'en pouvais plus, c'est la seule caisse avec le passabene j'étais derrière lui j'avais limite envie de lui passer ses 20centimes, c'est pas comme si j'avais une tonne de boulot qui m'attend, un mal de tête qui ne pars pas, et que je suis déjà passablement énervée. Surtout que je tombe toujours  sur des gens comme ça aux caisses.

 

 

Et là je suis chez moi à me shooter au doliprane (qui ne fait rien) et à essayer de travailler., et à attendre la prochaine mal chance de la journée. Et dans moins d'une heure je dois allé remuer mon popotin au disco fit avec ma copine Steph. Et au lieu de bosser j 'écris.

 

Et maintenant il fait beau, je pourrais aller récupérer mon vélo, mais la flemme.

 

N.B : Si si j'ai cours le lundi, mais seulement l'aprem et j'ai déjà 5/6 de moyenne à se cours donc je fais l'impasse.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
1 décembre 2011 4 01 /12 /décembre /2011 10:00

 

Oui, j'ai bien un doudou. C'est une sorte de petite couverture rose toute douche, toute abîmée depuis ces années. Il a une valeur symbolique, ma grand mère me les faisait quand j'étais petite, il y en a eu quelques-unes des petites couvertures roses, car elles devenaient tellement abîmée que ma mère les jetait. Cette dernière est restée, depuis bientôt 10ans elle est dans mon lit . En général je ne la touche même pas, juste sa présence me rassure .


Quand je me sens vraiment seul, vraiment triste et mal je sais qu'elle est là, et je me réfugie dans mon lit avec. Et j'ai une folle envie de me remettre à sucer mon pouce dans ses moments là, mais c'est toujours moins bien que le souvenir que j'avais quand j'étais petite.


 

Capture-d-ecran-2011-04-12-a-10.52.39.pngDepuis un moment je faisais une fixette sur les oursons en chocolat et guimauve. Ma mère en achetait un paquet touss les samedis qu'on mangeait en famille. J'ai fait tout les supers marcher de Suisse pour les trouver..Introuvable. J'ai donc attendu ce week-end pour rentrer en France et en acheter plusieurs paquets. Ils sont toujours bons, mais n'ont pas le même goût que celui des samedis après midi. C'est ma madeleine de Proust à moi .


Depuis cet été, je régresse. Je redeviens une petite fille qui aime le rose, dors avec un doudou..


Il faut savoir que pour moi cet été était horrible.


Durant ces 4 ou 5 dernières années, comme je vous les déjà dit, les crises de boulimie se sont petit à petit installées. Je suis partie de chez moi, il y a 3 ans, je me suis donnée à fond dans mes études. J'ai eu excellent résultat. J'ai peut être trop donné. En février dernier, aux crises s'est rajouté l’état dépressif de plus en plus fort. Mais j'attendais l'été avec impatience, j'en avais besoin pour me reposer et repartir ou au moins essayer. Sauf que tout l'été j'ai travaillé dans un centre d'affaires. Et ça m'a tué. J'étais hôtesse d'accueil secrétaire. Il y avait des moments où je ne faisais rien j'attendais que le temps passe, je ruminais alors toute ma vie, et tout d'un coup il fallait aller vite, ne pas faire d'erreur c'était le stress. En plus je subissais les sautes d'humeur de ma responsable. Je ne vous cache pas que j'ai fait des crises au boulot lorsque j'étais seul. J'en ai honte. Je me sens immature et irresponsable, et c'est vrai.


Je ne serais pas expliquer pourquoi ce boulot m'a tué. Mais j'en fais encore des cauchemars la nuit.


Et puis après ce boulot, il a fallu rentrer en Suisse, sans aucune issue, sans pouvoir mettre d'espoir sur quelque chose. Et je me suis effondrée encore un peu plus.


Depuis je régresse, je me rends compte que « la vraie vie » , la vie professionnelle, la vie d'adulte j'en peur. Une peur qui se reflète sur mes régressions.


Avancer me fait peur. Grandir me fait peur, pourtant il faut.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 23:20

Je sais pas pourquoi depuis bientôt 1 an, j'aime pas le mardi. C'est toujours un jours ou je ne suis pas bien.

 

Le lundi, je suis pleine d'espoir, une nouvelle semaine commence, je vais en cours puis au discofit avec une amie ( S), et quand je rentre chez moi il est 20h, je me pause pas de questions, je mange, je me douche, je traîne sur internet et je dors.

 

Alors que le mardi, je finis a 17h. Oui c'est tôt, oui je devrais en profiter pour aller à bibli et bosser. Mais j'ai une grosse journée le mardi, et à 17h je suis vraiment crevée et l'idée d'aller à la bibli m'enchante pas plus que ça. Surtout que tous mes amis vont au volley ( les sports de balle et moi, ça le fait pas). Alors je rentre chez moi. J'ai oublié de vous dire que j'ai un centre commercial juste en face de chez moi, je le vois même de mon balcon. Alors je le vois qui me fais de l’œil, qui m'incite a aller acheter du chocolat, des chips..

Je suis fatiguée, je me sens seule, alors j'y vais. En plus aujourd'hui je devais y aller car il fallait que j’achète du destop pour L, que j'ai pas trouvé.

 

Une fois dans la Coop (super marché Suisse), j’achète tout ce qui me fait envie, peu importe le prix. Alors qu'en tant qu'étudiante je roule pas sur l'or.

 

Et une fois chez moi, je me dis « mais non, tu vas pas manger tout ça. Aller arrête toi là ». Puis je finis par tout vider, encore une fois.

 

Et j'imagine déjà ma psy jeudi me dire « Et qu'est ce qu'il l'a déclenché cette crise ? ». J'aurais tellement envie de lui crier «  Non mais vous croyez que si je savais, je dépenserais mon argent en venant vous voir ? Je n'ai pas la réponse ! Et arrêtez de me dire « on pourra faire ça » il faut le faire et sans plus attendre . »

Je me braque trop contre les psys, je crois, j'en ai eu deux en 3 ans. Et la première en y repensant elle était un peu dans un autre monde. Elle croyait aux anges et tous ses trucs, alors que moi en pure ingénieure, je suis complètement cartésienne. Et elle me faisait faire de l’hypnose aussi, j'en garde une très mauvaise expérience. Alors quand la deuxième (la nouvelle de cette année) m'a aussi proposé de l'hypnose, j'ai cru que j'allais partir en courant.

Je m’investis pas assez dans ma thérapie car au fond je me dis que « c'est nul, ça marche pas », que celle là et pas terrible, que j'aurais mieux fait d'aller dans un hôpital (juste pour des consultations) où il y a une section spécialisée là dedans.

 

Je me dis beaucoup de trucs ! Si je me posais moins de questions ça serait mieux.

 

Enfin je comme vous avez pu le remarquer ce soir je suis énervée, sans raison, juste énervée. Énervée contre moi, j'avais passé une bonne journée, bien écouter en cours, bien travailler, mais il a fallu que je la gâche. Et ça m'énerve. 

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 23:33

campagne-pub-free-freebox-dossier-histoire.jpg

 

ça fait déjà quelque temps que je pense à changer la disposition de mon appart. Je ne sais pas pourquoi j'ai juste cette idée que je me sentirais mieux dedans. Que je ferais moins l'association des crises avec celui-ci. 

Alors ce week-end je me suis lancée. J'ai d'abord commencé par acheter un router, car j'avais internet par le câble ( en suisse les box ça n'existe pas)

Puis ce matin avec L, on a changé les meubles de place. Je suis assez contente du résultat, ça donne un endroit plus convivial moins "chambre".

 

Sauf qu'avant de bouger les meubles, j'avais pas du tout configuré le router, le vendeur de la fnac m'avait dit que c'était simple. Moi en niaise que je suis, je l'ai cru. J'ai dû passer 3h assise par terre dans un coin à essayer de configurer le machin..  Le pire, j'ai même appelé M à la rescousse. Il fait des études d'électronique, alors moi je pensais qu'il s'y connaissait, mais non. Puis L et l'informatique, il ne vaut mieux pas en parler.. J'ai finalement réussi à l'installer. J'en suis tellement heureuse!! J'ai réussi à le faire toute seule sans l'aide de personne! 

 

Sinon pour revenir à M, hier plutôt que d'attendre qu'il revienne vers moi, je lui ai envoyé un message pour m'excuser de m'être emporté comme ça sans raison.

Puis on a un peu parlé par message, et tout d'un coup sans vraiment que je comprenne pourquoi il me fait clairement comprendre que je ça l'ennui de me parler. Je me dis que je laisse tomber, je ne lui réponds pas. Mais dans la soirée j'ai reçu un message de lui, qui reprenait la suite de notre conversation. Je lui ai alors dit que je n'avais pas répondu car il m'avait "envoyé chier", sa réponse fut "Ahan et c'était bien?"

Non franchement.. Je ne le comprends pas.

Je ne sais pas comment me sortir de cette situation avec lui. Et pourtant il faudrait soit couper court à tout contact (déjà essayé, mais sans succès) soit qu'elle change. Elle ne me cause plus que des souffrances. 

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 08:12

P1010197.JPG

 

 

Toute cette brume et ce froid, me donnent juste envie de rester sous ma couette.

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 17:01
par ou commencer
Ca fait un petit bout de temps que j'ai envie de commencer un blog, pour écrire raconter ma vie, les histoires qu'il m'arrive, mes malheurs, mes bonheurs. Sauf que je ne sais pas par ou commencer, tout parait tellement plus simple et plus beau quand c'est dans ma tete. Puis une fois que je le vois écris, tout me parait beaucoup moins intéressant, beaucoup moins jolie.

Écrire me permet de faire le vide dans ma tête, de désangoisser, d'extérioriser mes sentiments. Bref ça me fait un bien fou.
Alors voila, je commence. Je me présente, j'ai 20 ans, je suis une française exilé en Suisse à Lausanne pour mes études. Je fais des études d'ingénieur civil. Et je devrais m'y mettre sérieusement. Parfois je me dis "Non mais attend, tu te vois toi la petite nenette avec tes tallons, tes petites jupes et tout le tralala d'une fille diriger un chantier?!" et bien la réponse et non pas vraiment. Mais l'avenir nous dira.


 

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article

Lecture du moment

9782070437825.jpg

Défi personnel:

- Une tablette de chocolat = une semaine.

 

-Rester possitive.

 

-Passer plus de temps avec mes "amis", pour m'intégrer. Check

 

-Apprendre la patience. Rome ne sait pas constuit en un jour.

 

-Essayer d'etre moins sensible.

Pour me suivre

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez magali785 sur Hellocoton