Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 12:00

 resolutions

      Crédit photo -encore désolé de l'oubli- 

 

 

Pour moi l'année 2011 est passée comme un train. Mais comme un train long, non pas comme un TGV, un train qui s’arrête à toutes les gares et y reste longtemps. Il y reste pour faire ancrer profondément la douleur et la joie.

Et pour 2012 le train va juste continuer sa route.

 

Rien n'a changé entre 2010 et 2011, si ce n'est que le train a été encore plus long, alors pourquoi ça changerait en 2012 ? Pourquoi le fait de changer d'année et de décider que ce jour là on va prendre des bonnes résolutions qui vont changer nos vies ? Et qu'on ne tiendra pas de toute façon. C'est du bullshit pour moi, on peut tout aussi bien le faire n'importe quand.

 

Mais malgré tout à cette période de l'année tu te poses quand même les questions sur l'année précédente et comment tu peux améliorer la suivante.

Pour moi, aucune bonne résolution me vient à l'esprit.

 

Je suis toujours dans le même appart, je fais toujours des études qui me plaisent moyen, j'ai toujours le même copain, j'ai un peu changé de groupe d'amis mais tout est pour le mieux, je suis toujours empêtrée dans mes problèmes alimentaires.

Et je ne vois pas de changement pour l'année 2012, ça va continuer comme ça.

 

Alors la seule bonne résolution que je peux faire, c'est de continuer à avancer lentement mais sûrement.

 

Bonne année à toute et à tous.  

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 14:50

 

 

 

J'ai longtemps hésité sur son petit nom. Mais je me disais que « mytowoman » faisait peut être un peu trop violent?

 

Vu comment ça commence, vous devez vous dire qu'en réalité je ne la porte pas trop dans mon cœur! Mais si, je l'aime beaucoup, environ une dizaine d'années qu'on se connait, qu'on partage tout. On fait nos pires folies ensemble. Bref une meilleure amie quoi. En réalité on est un groupe de 3 nanas, L'arnaqueuse et Ladyrun dont je vous parlerais plus tard.

 

Donc l'arnaqueuse elle a le cœur sur la main, pense plus aux autres qu'à elle.

 

Son petit surnom de l'arnaqueuse, vient du fait qu'elle ne dit JAMAIS la vérité, c'est plus fort qu'elle. Exemple: je rentre un weekend de Suisse je lui demande ce qu'elle fait le vendredi soir , sa réponse « ah je fête l'anniversaire de ma grand mère » . Ouais tu parles l'anniversaire de sa grand mère c'était deux mois auparavant, et en réalité elle est allé dormir chez son copain.

De même hier on est allé faire du shopping au lieu d'allé courir avec un ami, qu'es ce qu'elle lui dit qu'elle doit aller voir sa grand mère.

Pourquoi ne pas dire la vérité?

Je ne comprends pas, je trouve ça pire de découvrir la vérité après coup que de la dire sur le moment.

Moi après dix ans je suis rodée, le pire c'est qu'elle me la dit quand elle le fait aux autres. Donc je dis rien, je fait « oui oui, pas de soucis » . Ma sœur me dit que je devrais lui en parlé, mais je sais déjà sa réaction «  Mais non pas du tout, j'ai juste dis ça pour pas le vexer ».

 

Bref ça m'énerve, y a toujours beaucoup de choses comme ça.

 

En plus quand je la vois je me sens pas toujours bien, depuis 1an elle est devenu à fond sur son poids, elle fait super gaffe à tout ce qu'elle mange. Quand elle a un petit coup de le nez elle me dit d'elle même que si elle arrivait à se faire vomir, elle serait comme moi. Mais quand je lui en parle vraiment elle me dit « Mais non j'ai vu ma sœur devenir anorexique c'était horrible ». Sauf que moi je me sens observée quand elle mange avec nous, quel regarde tout ce que je mange, qu'elle culpabilise à chaque fois qu'elle mange quelque chose de trop calorique. Je le sens et moi ça me met horriblement mal, je me sens grosse et incapable de faire des efforts pour être comme je voudrais être.

 

Et ça me fait mal, ça me fait mal par ce que je l'aime. Et que je me sens coupable de refuser des choses par peur de me sentir mal.

 

Je le fais avec beaucoup de monde, au final je m'isole pour ne pas être confrontée à ce qui me fait peur.

Mais elle, c'est ma meilleure amie, celle qui m'a ramassée à la petite cuillère des tas de fois donc ça me fait d'autant plus mal de réagir comme ça.

 

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Les autres & moi
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 13:10

Lacher-prise-c-est-accepter-ses-limites_imagePanoramique500.jpg

 

 

Ça fait 2 jours que je ne vais pas en cours. Hier par ce que j'avais un examen de 17h à 19h et comme l'épisode M m'avait perturbé je n'avais pas révisé du week-end. Donc j'avais à la base décidée d'aller juste l'aprem en cours puis à l'examen. Oui sauf qu'à mon réveil j'ai regardé une petite série, puis une autre, et encore une autre. Au final j'ai passé la journée dans mon lit à regarder Greek. Mais bon je vous rassure mon examen c'est plutôt bien passé. Et hier soir je suis sortie et rentrée à pied à 4h du mat, alors ce matin à 8h ce n'était pas le top. Donc je suis encore dans mon lit à regarder des séries. Enfin avant d'écrire cet article je voulais me lever pour faire ma valise et le gâteau pour l'anniversaire de L.

 

Et là j'ai réalisé, que la vie c'était pas ça. La vie c'était pas d'attendre dans son lit que le temps passe, que les problèmes se règlent. Non ! Dans la vie il faut se battre pour avancer. Et c'est pas facile, ça fait peur aussi .

Mais j'ai pas envie de me sortir de mon lit un jour et de voir que j'aurais pas avancé que j'en serais toujours au même stade, alors que les autres si.

J'ai envie de vivre ma vie à fond ! D'avoir des expériences inoubliables, de faire des voyages, de rencontrer du monde , d’être en mode peace et de relâcher le contrôle. Oui mais ça ne veut pas dire faire des soirées à gogo et boire jusqu'à en être par terre. Avant pour ma moi, vivre sa vie d'étudiant c'était faire le plus de soirées possible s'éclater, être la fille « cool » . Mais c'est pas ça la vie.

 

J'ai envie de savoir ce que je veux, d'avoir un but , d’arrêter d’être timide ou toujours bloquée par moi même !

Rentrer dans le monde adulte est plus difficile que je ne le croyais. Mais il faut.

 

Alors oui là j'ai peut être un petit coup de mou car c'est la fin du semestre, on a eu un mois de décembre particulièrement chargé, beaucoup d'examens, de tests. Mais bon il va y en avoir une armée qui arrive en janvier (bah ouais attend quand t'es à polytechnique tu comprends ta douleur ! Tu vis, tu manges, tu dors pour tes études)

 

Alors voilà je vais me bouger les fesses, relâcher le contrôle arrêter de me dire «  de tout façon ça sera comme ça.. » par ce qu'à force de me le répéter ça l'est !

 

Petit aparté: hier je suis sortie avec ma copine S. Elle m'a raconté qu'hier elle était sortie avec des amis et M. Et qu'a un moment elle avait parlé de moi et il avait fait «  oh Magali » du style « oh Magali c'est tout une histoire ». Autant vous dire que j'en suis toute perturbée. Qu'est ce que ça veut bien dire ? Hier soir j'ai eu envie de l'appeler, mais il était 4h du mat alors je l'ai pas fait.

 

Allez ma vie m'attend !

Repost 0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 19:40

orientation.jpg

 

Voilà, c'est ça ma vie future. J'aurais le choix entre travailler dans un bureau d'ingénieur, travailler pour un bureau d'expertise ou dans une entreprise de construction

Pour clore le semestre notre prof nous a montré une slide qui résumait notre travail de plus tard, et ce qu'on y ferait.

Tout le monde était passionné, se disaient «  Moi je voudrais faire des ouvrages d'art » (comprendre ponts.. ou d'autres des structures hydrauliques...

[Au fait pour celles qui n'auraient pas suivi, je fais des études d'ingénieur civil (dit aussi génie civil), en gros c'est le btp, c'est les gros ouvrages.]

Moi j'avais des picotements dans le ventre. J'ai choisi génie civil surtout pour le coté international, aller sur des chantiers partout dans le monde. J'étais en mode : pas d'attache, c'est pas l'amour qui m’arrêtera.

Sauf que maintenant je me suis encanaillée, je n'ai même plus envie de partir en erasmus par peur de me réintégrer, re- tout faire. J'ai mon L, je suis bien avec.

Alors maintenant partir au bout du monde, à batailler avec des hommes macho, à affronter des ouvriers avec des posters de cul dans leurs vestiaires, et à me faire respecter, ça me tente plus.

J'ai toujours voulu partir quand ça allait mal, en pensant que l'herbe est toujours plus verte ailleurs. Mais non c'est faux, totalement faux. Nos problèmes ont les trimbales avec nous, t'as beau aller t'enfermer en Alaska tu sera toujours la même.

 

Et puis ça me fait pas rêver, les bâtiments, ça m’émoustille pas.

Comme le disait Marion dans son blog, il y a quelque temps, on nous demande trop tôt de choisir ce qu'on veut faire de notre vie. On a trop de choix. Avant on travaillait pour gagner son argent et nourrir sa famille, maintenant non on veut être bien dans notre job, ça doit être un plaisir. Sauf que dans l'époque actuel tu peux faire tout et rien. Et entre tes 18 et tes 20 ans tu changes beaucoup. Alors entre tes 20 et plus j'imagine pas.

 

Après ce cours on est allé manger un burger dans un petit fast-food bio, (tu vois toujours équilibrer mon alimentation!) et c'est tenue par des jeunes, ils ont la pèche. C'est un jeune et son frère qui en sont à l’origine . Et moi ça me fait kiffer. Comme je vous l'ai déjà dit, je suis passionnée de cuisine. L'année dernière j'ai même eu des doutes sur le fait de continuer mon école où changer de formation, mais j'aurais perdu 2 ans et surtout coûter cher à mes patents. Et puis surtout je me demande si c'est pas un moyen de compenser, de gérer mes troubles alimentaires. Maintenant j'ai un peu arrêté de cuisiner, trop dur, trop difficile pour moi de cuisiner car je sais que je vais manger après.

Enfin bref tout ça pour dire que ça fait un petit moment que j'ai envie de monter un restaurant, mon truc à moi.

Mais j'ai pas l'idée géniale et originale qui marcherait, j'ai pas les fonds. Et puis soyons honnête j'ai surtout peur que ça ne marche pas.

Et puis de toute façon j'ai pas de notions d'économie (mais construire le bâtiment ça je saurais)

Donc je vais finir mes études. J'aurais fini mon bachelor (licence) dans 1 ans, puis mon master dans 3. Je rentrerais dans une boite, en France ou en Suisse. J’évoluerais dedans, et j'y resterais par peur de partir.

 

Tout comme mon père qui a 50 ans se fait chier comme un rat mort dans sa boite, mais ne trouve pas mieux ailleurs. Il a surtout peur. Et lui aussi aurait rêvé de monter sa boite, mais il avait trop peur.

 

Et puis quand on monte sa boite. La vie devient notre entreprise.

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Dans ma tête
commenter cet article
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 13:00

379810_10151085239645323_626530322_21666076_1008708378_n.jpg

Ma magnifique bibli sous le début de neige.

 

 

Et oui, il neige. Et ça tient en plus.. Je déteste la neige en ville .

Oui par ce qu'en montagne c'est beau, tu fais du ski, t'as des moonboots, t'es équipée et t'as le look qui va avec. Alors qu'en ville, comment tu veux rester jolie sans te casser la gueule ? Le sel de déverglaçage abîme toutes tes chaussures.. Bref c'est la loose !

 

En plus pour la petite histoire, l'année dernière il a beaucoup neigé. Je marchais tranquillement sur les trottoirs mal déneigés, quand là je me rends compte que celui sur lequel je suis et légèrement en pente. Et Bim la tête dans la neige. Je me relève, enlève la neige de mon manteau. Je suis à l’arrêt je ne fais aucun mouvent, et la re-Bim, re la tête dans la neige ! À l’arrêt quoi ! En plus je me suis fait mal alors depuis je suis devenue phobique de marcher dans la neige.

Surtout que quelques jours après je marchais tranquillement avec ma valise pour aller prendre le métro pour rentrer à Paris, et la je me suis étalée de tout mon long sur le trottoir avec ma valise.

Autant te dire que depuis j'ai la haine contre la neige en ville !

 

 

Et puis pour couronner le tout de ma joyeuse bonne humeur.

Il y a M.

Que je vous raconte, pour celle qui ont oublié qui c'était aller voir ici.

Hier j'ai réussi à définir (toujours dans le flou) ce que je ressens pour lui ( grâce a Fulmina et son PiouPiou).

Ce n'est pas de l'amour, ce n'est pas de l'amitié et c'est mélangé à la haine.


Alors voilà, hier matin je me réveille après avoir passé une nuit torride avec L. Il va chercher le petit déj, pendant ce temps moi je zone sur Facebook, et la je vois que M a posté une vidéo débile et marrante sur le mur d'un ami commun. Sans (presque) réfléchir je like ça vidéo.

Deux secondes plus tard, il vient me parler sur Facebook :

 

M: « Qu'est ce que t'aime ça »

 

Moi «  ça m'a fait marrer c'est tout.

Allé j'y vais.

Bye »

 

 

Je n'ai pas trop laissé la conversation prendre, car à peine sa première phrase j'étais déjà en panique totale.

Il est plutôt agressif ? Sûrement dû à la dernière fois où on s'est parlé.

 

Il a suffi qu'il passe une mini-apparition dans ma vie, pour me gâcher ma journée, pour me rendre triste. Il va falloir encore que je refasse un travail sur moi, le ressortir de ma vie, ne plus penser à lui. Once a time.. C'est fatiguant.

 

À ça et la neige, tu ajoutes le fait que je n'arrive pas à dormir depuis une semaine. Que j'ai une folle envie de traverser cette maudite rue pour aller m'acheter tout le chocolat possible et me combler. Mais que non, je ne peux pas le faire car j'ai le droit à seulement trois crises par semaine, et j'en suis déjà à deux.

 

Je suis énervée, fatiguée de tout ça, de lui, de moi.

 

Trouver le bouton off de mon cerveau serait pas mal.

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Les autres & moi
commenter cet article
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 16:35

porte-jarretelles-madonna.jpg

 

Non je vais pas me laisser abattre par ce que M est revenu me parler, qu'il neige, qu'il fait froid, qu'il est 16h30 et que je suis toujours en pyg, et que j'ai pas bossé... Non je vais plutôt vous raconter ma petite aventure d'hier.

 

Alors hier, comme je vous l'ai déjà dit, on fêtait nos 2 ans avec L, en réalité c'est aujourd'hui que ça fait 2 ans, mais on est dimanche et tout est fermé ! Et puis en fait c'est plus histoire de se faire un bon resto et de passer une soirée en amoureux que pour fêter une date de mise en ensemble.

 

Donc hier, j'avais envie de me faire belle pour lui, et de rebooster un peu notre sexualité.

J'ai donc acheté des portes jarretelles et des bas, car je trouve ça carrément sexy.

Donc je me prépare, je me fais une nouvelle coiffure, redécouvre le fond de teint, me maquille, enfile les bas et le porte jarretelles et par dessus une petite robe. Je sens ma sexyness remonter.

 

Je fais plusieurs essaies dans mon appart, je marche je sautille pour vérifier que ça tombe pas, mais bon dans mes 25m² autant te dire que je vais pas bien loin .

 

L'heure d'y aller arrive, j'enfile mes belles chaussures à talon et pars en direction du métro (qui est je précise à 5 minutes de chez moi).

J'ai à peine fait quelques mètres que je sens mes bas descendre, je me dis que ça va j'ai pris un long manteau. Je touche par dessus ma robe pour voir si tout va bien . Et la malheur je rends compte qu'il y en a un qui s'est détaché. Heureusement il fait sombre il n'y a pas personne, je m’arrête dans un coin, je lève ma robe et tente désespérément de rattacher le bas.

J'avais donc les fesses à l'air. Et là bien évidemment une voiture s’arrête à un feu, et ses fars éclairent en gros plan ma lune. Après le choc je reprends vite mes esprits, descends ma robe et je repars vite en direction du métro , tout en tenant le bas qui s'est détaché par la poche de mon manteau.

 

Là j'arrive à la station, j'avais quelques minutes pour le rattacher. Je savais que c'était maintenant ou jamais. Je vais sur le quai le plus loin possible, m'assoie et essaie de rattacher cette chose. Bien sur c'est là qu'un vieux monsieur choisit pour arriver et j'ai bien vu qu'il regardait ce que je manigançais, et bah il s’arrête pile devant moi . Je me dis tant pis je préfère que un gars me voit plutôt que 10. J'arrive enfin à le rattacher et le métro arrive.

Je reprends ma contenance et monte dans celui-ci.

 

Pendant tout le trajet je me demande comment elle font les autres, et pourquoi on n'a pas de voiture ça serait plus simple. Ah mais oui, lui et moi on a eu nos 18 ans en Suisse, et on a pas pu passer le permis. De toute façon on n'aurait pas assez d'argent pour en acheter une et même l'entretenir !

 

Arrivée à ma station, je descends et là je sais que pour arriver au restaurant une grosse descente pavée m'attend. Avec les tallons c'est pas facile, mais en plus si tu rajoutes les portes jarretelles qui descendent.. Je te raconte pas l’horreur .

 

Après tout c'est globalement bien passé. On a bien mangé, bien ris, puis on est rentré chez moi, et je peux vous dire que malgré tout le stress que j'ai eu pendant les trajets ils ont fait leurs effets !

Alors la prochaine fois que j'en mets, je l'invite à manger chez moi comme ça je n'ai pas besoin de montrer mes fesses à la terre entière.

 

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Beauté: mon corps &moi
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 17:20

2205103675_small_1.jpg

 

 

Comme je l'ai vu sur pas mal de blog, y a quand même pas mal de monde qui n'aime pas Noël. Non mais c'est vrai à Noël tu dois faire sembler d’être heureux et content d’être avec les tiens.

Ouais sauf que non, ça fait un moment qu'on a arrêté de fêter Noël avec toute la méga familly. Ma mère s'entend très mal avec ses frères et sœurs depuis la mort de son père (questions de pognons du à l’héritage..) et du coté de mon père c'est la guère entre sa famille et la nouvelle femme de mon oncle. Alors voilà on fête ça à 7 et demi, oui et demi car il y a le petit de ma sœur. Alors ça sera papa maman, grand-parents et sœurette. Voilà je sais pas pourquoi ça me déçois, c'est pas la grosse famille ou l'ambiance est chaleureuse tout le monde rigole et tout le tralala. Pourtant même à 7 c'est pas si mal quand même.

 

Et ce que je déteste le plus c'est les cadeaux. Comme je vous les souvent dit je vis en face d'un centre commercial, et depuis 2 semaines le samedi s'est blindé blindé, entre les enfants qui prennent la photo avec le père Noël et ceux qui font leurs cadeaux. Et le monde ça m'horripile, ils sont tous lents.. Et moi je suis toujours pressée.

Et puis il faut aussi faire les cadeaux, autant te dire que les miens c'est généralement du chocolat acheté à la gare à la va vite avant de rentré en France (oui car je suis étudiante, certes mais moi mes « vacances » commence seulement le 23décembre. Enjoy!). Non par ce qu'en Suisse, c'est moche et hors de prix.

Et même ce qu'on m'offre, je suis toujours déçue.

 

Mais au final Noël ça m'angoisse surtout car il va falloir manger. Et oui pourtant tu sais manger c'est mon grand kiff, mon plaisir, toute ma vie quoi.. Oui sauf que je rêve aussi d'avoir le corps de Blair Waldorf ( ça fait un moment que j'ai arrêté de regarder Gossip Girl, mais elle est quand même canon!).Et rien que l'idée de manger du foie gras, de la dinde, de la bûche, du chocolat... ça m'angoisse. Même si c'est trop bon et que j'adore ça, dans ma tête ça fait toute suite « calorique calorique calorique !! » ou bien alors « Gras gras gras » . Alors je profite pas, je passe mon temps à avoir envie de me taper la tête contre les  murs, à prévoir un plan d'action « après » les fêtes.

Et en général quand je suis angoissée qu'est ce que je fais ? Et bah je mange ! Non mais c'est le comble quand même, je suis angoissée par l'idée de manger et je mange pour me des-angoissé.

 

C'est comme là, ce soir je vais au resto avec L pour nos deux ans, et bah ça me stress de devoir manger des plats trop bon, alors j'ai fait une crise. Logique ! Non mais trouvez-moi le bouton pause de mon cerveau.

 

Et j'aime pas aussi car juste après je dois rentrer en Suisse, me mettre aux révisions de moi même pour mes examens rattraper tout un semestre de physique et méca des structures par ce que j'ai eu du mal à quitter mon lit. Passer les examens, et les réussir . Mais je veux pas seulement les réussir, je veux les cartonner avoir les meilleures notes possibles. Perfectionniste, je le suis trop.

Je pourrais pas juste me féliciter de les réussir déjà ?

Et puis c'est angoissant car ça fait peur l'échec, et pour combler cette angoisse et bah qu'est ce que je fais ? Bah je mange voyons ! Mais avoue tu la connaissais déjà la réponse !

 

Et c'est comme là j'ai encore un exam Mercredi, et j'ai toujours pas bossé de la journée.. 

Repost 0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 20:00

jalousie2

 

illustration de link


 

S c'est la fille qui est Suisse à la base mais qui a grandi à N.Y, et qui parle parfaitement anglais.

S c'est la fille d'un PDG ou quelque chose comme ça, elle n'a jamais manqué de rien, a grandi dans une belle maison remplis de chaleur, avec des parents présent, dont elle est proche.

S c'est la fille grande, mince, avec une jolie poitrine ni trop petite ni trop grosse, brune aux yeux bleu, et quelque petite tache de rousseur, au jolie sourire.

S c'est la fille marrante, un peu timide mais qui s'ouvre facilement aux autres. C'est celle qui fait des blagues, des imitations. Celle qui n'a pas peur de se tourner en ridicule.

S c'est la fille que tout le monde apprécie.

 

S c'est la fille que j'aurais aimée être.

 

On est meilleure amie en apparence. Oui en apparence seulement , car au fond on se dit pas tout. Lorsqu'il y a 3ans on s'est rencontré, elle était avec son copain depuis un moment et pour elle une fille qui couche le premier soir c'est une salope.. Or moi j'étais un peu ce genre de fille. Alors j'ai préféré faire comme si j'étais comme elle. J'ai eu des aventures à droite à gauche, je ne lui ai pas toujours tout dit.

On a mis plus d'un an à parler de coucher avec un garçon, et encore une deuxième année pour qu' elle le fasse sans gêne, je mets cette gêne sur sa pudeur américaine.

 

Je ne sais pas comment c'est venu, mais très vite je me suis rendue compte que tout le monde la préférée elle à moi. Moi je mets un certain temps à m'ouvrir et jouer aux imitations ou des choses comme ça, jamais je ne pourrais, ce n'est pas moi.

J'ai donc finis par être jalouse d'elle. Surtout qu'au fur et à mesure du temps, mais aventure passée se sont intéressé à elle. Il y en a même un avec qui elle est restée un an et demi.

Et puis avec M, j'avais toujours peur qu'il la préfère elle à moi. Qu'il la voit, qu'il lui parle, je ne le supportais pas, ça me rendait malade. Je devenais folle, je réagissais plus du tout avec cohérence. Mais je ne disais rien, je ne pouvais rien dire.

Même avec L, je trouve que parfois il la drague, ou qu'il rigole trop avec. Or je sais très bien que c'est moi qui l'intéresse.

 

Et maintenant il y a Momo, lui c'est un peu mon meilleur ami ici, il me connaît par cœur, je lui raconte pratiquement tout. Il sait que je suis jalouse de S. Mais ils sont quand même bon amis, se parlent souvent. Et ça m'énerve, moins que pour M certes, mais ça m'énerve.

Je vais paraître pour une enfant, mais c'est mon ami Momo !

 

Et il y en a d'autre comme ça, mais moins important. Au final j'ai toujours peur qu'elle me « vole » mes amis.

 

Je n'aime pas être comme ça. Je n'aime pas , mais je n'arrive pas à faire autrement.

 


Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Les autres & moi
commenter cet article
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 10:03

docteur-pc.png

 

Non par ce que je commence à vraiment me poser des questions, je vais sur plein de blog où c'est tout beau tout propre.

 

Au lieu d'avoir écrit « commentaire » il y a « les petits mots » où des choses dans le même style.

 

Leur arrière-plan bouge. J'ai remarqué que comme Noël approche la grande mode c'est d'avoir des flocons de neige qui tombent.

 

Leurs catégories sont placé dans des petit onglet, en couleurs, en images..

 

Alors que moi j'ai tenté de choisir un design pas trop moche, et j'en suis pas tout à fait satisfaite. J’essaye de rendre la chose un peu jolie. Mais basta, je sais rien faire d'autre. Je sais même mettre un liens avec pas écris « link » mais la chose dont je parle, je sais pas si vous voyez ce que je veux dire mais moi oui.

 

Le pire dans tout ça, c'est que j'ai étudié le langage java. Mais je dois vous avouer que j'ai jamais été très douée. Je me souviens vaguement de «  Japplet » « Jbutton » ou les boucles. Mais juste de nom après le fonctionnement s'est perdu dans ma mémoire d'étudiante.

 

Alors j'ai une question : comment vous faites tout ça ? Non par ce que ça me fait envie, un peu.

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Les autres & moi
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 10:00

48484916.jpg

 

 

Résumé:


"A la suite des tremblements de terre qui ont eu lieu en Islande en juin 2000, le lac de Kleifavatn se vide peu à peu. Une géologue chargée de mesurer le niveau de l'eau découvre sur le fond asséché un squelette lesté par un émetteur radio portant des inscriptions en caractére cyrillique à demi effacéefs. La police est envoyée sur les lieux, Erlendur et son équipe se voient chargés de l'enquête, ce qui les mène à s'intéresser aux disparitions non élucidées ayant eu lieu au cours des années 1960 en Islande. Les investigations s'orientent bientôt vers les ambassades ou délégations des pays de l'ex-bloc communiste. Les trois policiers sont amenés à rencontrer d'anciens étudiants islandais qui avaient obtenu des bourses de l'Allemagne de l'Est dans les années 1950 et qui ont tous rapporté la douloureuse expérience d'un système qui, pour faire le bonheur du peuple, jugeait nécessaire de le surveiller constamment. Peu à peu, Erlendur,Elinborg et Sigurdur Oli remontent la  piste de l'homme du lac dont ils finiront par découvrir le terrible secret."

 

 

J'ai tout simplement adoré ce livre. Cela faisait un moment que ça ne m'étais plus arrivé de ne pas réussir à m’arrêter de lire car à chaque fin de page je voulais savoir la suite. J'ai retrouvé ce plaisir avec ce livre, prêté et conseillé avec gentillesse par la mère de L, écrivaine et metteur en scène de pièce de théâtre, ses conseils ne peuvent qu’être bon.

 

On rentre très vite dans l'intrigue et dans la vie de nos trois policiers. Les éventements sur l' Allemagne de l'Est durant la guerre froide, et la répression de l'opposition nous ramène à l'actualité en Russie avec Poutine.  

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by cocotte-en-papier - dans Livre de chevet - et autres
commenter cet article

Lecture du moment

9782070437825.jpg

Défi personnel:

- Une tablette de chocolat = une semaine.

 

-Rester possitive.

 

-Passer plus de temps avec mes "amis", pour m'intégrer. Check

 

-Apprendre la patience. Rome ne sait pas constuit en un jour.

 

-Essayer d'etre moins sensible.

Pour me suivre

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez magali785 sur Hellocoton